Elvis__2016

                                            ELVIS PRESLEY

                                      LA VOIX DE L'AMERIQUE...

'Du ''King'', il reste la légende du Rock'N'Roll, qu'il popularisa. Mais aussi une histoire touchante et trash, comme l'Amérique.''
Article paru dans Téléstar suite à l'émission sur Arte du dimanche 8 mai 2016:
                                      ELVIS ET PRISCILLA

                                   Elvis__2016

''Août 1953. Le garçon de 18 ans se regarde dans une vitre, moue à la Brando, coupe à la Tony Curtis, avant de pousser la porte d'un studio d'enregistrement de Memphis. Elvis Presley sait que Sun Records signe des artistes noirs mais n'est-il pas venu pour faire graver, è ses frais, un disque qu'il compte offrir à sa mère?
Son interprétation de ''My Happiness'' interpelle, toutefois, la secrétaire du boss note sur une fiche: ''E.P.: voix à écouter, bon chanteur de ballades.'' Averti Sam Phillips fait alors passer à Elvis plusieurs auditions...
Lui qui rêve d'un petit blanc chantant comme un Black le pousse à fond. Jusqu'au 5 juillet 1954 où, lors d'une séance qui s'éternise, Presley reprend ''That's All Right Mama''. ''Cela me donna la chair de poule, se souviendra Sam Phillips. Ce n'était pas la chanson, mais ce que Elvis en Faisait; il avait transformé un blues en rock'n'roll. Sous le choc je l'enregistrais.''
Dès lors, tout s'enchaîne...

Elvis__2016 Enfant, de la dépression né en 1935 à Tupelo, Mississipi, jumeau d'un bébé mort-né, Elvis AAron Presley grandit couvé par sa mère, Gladys, qui l'élève sans argent mais avec un amour débordant. Il a 13 ans lorsque ses parents s'installent dans un deux-pièces social à Memphis.
Armé de la guitare qu'on vient de lui offrir, l'ado s'exerce au gospel et à la country. Ignorant le solfège, il a l'oreille musicale et le sens du rythme. La tournée qui suit son enregistrement pour Sam Phillips le confirme. Electrisant le Sud profond, Elvis fait sensation avec sa voix chaude et un déhanchement du bassin qui lui vaut les foudres des puritains, mais l'adoration des teenagers qui sont en voie d'émancipation.

Elvis__2016 Répéré par l'impresario Tom Parker, faux colonel et vrai margoulin ayant fui les Pays Bas aprés un fait divers, Elvis signe un contrat qui lui fait brûler les étapes mais bride sa carrière. 
Sous contrat avec RCA, il décroche un premier disque d'or grâce à ''Hard Break Hotel'', puis devient, les cheveux teints en noir, le''Roi du Rock'' par la grâce d'une apparition, en 1956, au show télé d'Ed Sullivan. Un phénomène qui ne laisse pas le cinéma indifférent.

Elvis__2016 Mais alors que Presley rêve de l'Actors Studio, Parker et la Paramount ne songent qu'à capitaliser sur ses succés de chanteur. Le malentendu est consommé. N'est-il pas dû à la nature même de l'artiste? Nathalie Wood, qui sort brièvement avec lui, évoquera sa candeur: ''Moins intense ou sophistiqué que James Dean, Elvis était comme lui, un enfant perdu. Indifférent à sa notoriété, il avait des principes mais aussi de l'humour. C'est probablement, le meilleur être humain que j'ai rencontré.'' 
 
Elvis__2016 Cependant, après l'explosion de ''Jailhouse Rock'' et de ''Blue Suede Shoes'', son passage à l'armée puis la mort de sa mère adorée, en 1958, marquent une brisure dans sa vie. Sauvé par sa relation avec la jeune et désirable Priscilla Beaulieu, qui l'épouse en 1967 et donne naissance, l'année suivante, à son enfant unique Lisa Marie, Elvis se réfugie dans la prison dorée du cinéma, où il enquille les navets. Acteur le mieux payé d'Hollywood, il semble pourtant dépassé musicalement: démodé par la vague anglaise des Beatles et des Stones et aux ordres d'un ''colonel'' qui ne lui permet pas de se produire ailleurs qu'aux Etats- Unis.
Son come-back télévisé, fin 1968, vêtu de cuir et affûté, n'en est que plus spectaculaire. L'artiste aux goûts métissées, aussi doué pour crooner ''Love Me Tender'' qu'en rocker de ''King Créole'', renaît. Mais après un sublime album, où s'imposent ''In The Guetto'' et ''Suspicious Minds'', Elvis Presley, abandonné par sa femme, sombre définitivement.
Dans une tenue blanche customisée façon sapin de Noël, il enchaîne les concerts à Las Vegas, mélange un peu trop beurre de cacahuète, stimulants et anti-dépresseurs, vire réac, obèse et parano. Si la voix est toujours là, le coeur n'y est plus qui finit par lâcher, un jour d'été 1977, dans sa maison-QG de Graceland.
Il reste la vision du jeune Dieu de ses débuts. Un homme qui, selon son compositeur, Mort Shuman, ''souhaitait chanter l'amour à la première personne du singulier.'' Révolutionnaire et non violent. A l'inverse d'une Amérique, qui le sanctifia trop vite au risque de banaliser son talent..."


                        Elvis_2016_5   
          
                             Article et photos, Olivier Rajchman


Notre Avis:
Article bien mené et concis. la vision actuelle de la vie du King. Bien-sûr un approfondissement est toujours nécessaire pour bien entrer dans les méandres de cette existence fabuleuse. Ce que s'est permis Arte dans son émission sur la relation intime entre Elvis et Priscilla... Deux enfants un peu paumés dans une époque de chamboulements de la société américaine... Cependant à nous de ne garder que la Légende qui fait encore vibrer des millions de fans à travers la Planète